A Note from the Co-Editors

The upcoming edition of the journal will be the final print edition of Acadiensis. After 51 years of publishing some of the finest scholarship focused on the Atlantic region, the Editorial Board consulted with subscribers and librarians and decided in June 2022 to transition to a fully digital journal. This decision was guided by several intersecting factors and values. One of the most important is that a digital publication will save costs and help to ensure that Acadiensis has a bright future. Another factor was a collective effort to shift to greener forms of publishing by eliminating paper printing.

There are also new opportunities that come with an exclusively digital publication. We will be able to provide media-rich articles and seamlessly connect Acadiensis content to other platforms when appropriate. We also hope that the new electronic version will help us to engage readers and foster connections in new ways.

This issue contains four research articles that range from a study that centres on Cardinal Richelieu’s negotiation over the fate of Acadia between England and France beginning in 1629 (Michel de Waele) to a piece that connects histories of enslavement between the Maritimes and the Caribbean within a broader Atlantic World context (Sarah Chute) to a consideration of “transatlantic negotiations” and the development of “intercolonial cooperation” in the building of lighthouses in British North America (Zachary Tingley and Elizabeth Mancke) to a discussion of integration at a Cherry Brook school during the 1960s and the impact of “masked practices of segregation” for the African Nova Scotian community there (Stefanie R. Slaunwhite).

A research note on Black jazz in Nova Scotia (Wade Pfaff) and two review essays – one on Newfoundland political history (Shannon Conway) and the other on 1960s youth and counterculture (James Onusko) – round out this issue.

Previous editors, our community of scholars (including contributors and peer reviewers), and members of the Editorial Board and Editorial Advisory Board worked to establish Acadiensis as a first-class publication. The current co-editors are committed to ensuring that the transition to an exclusively digital publication maintains these high standards.

ERIN MORTON and PETER L. TWOHIG


Note des codirecteurs

La prochaine édition de la revue sera la dernière édition imprimée d’Acadiensis. Après 51 ans de publication de certaines des meilleures études sur la région de l’Atlantique, le comité de rédaction a consulté les abonnés et les libraires et décidé en juin 2022 de passer à une revue entièrement numérique. Cette décision a été guidée par plusieurs valeurs et facteurs convergents. L’un des plus importants est la diminution des coûts qui résultera d’une publication numérique et qui aidera à assurer un bel avenir à Acadiensis. Cette décision s’est également inscrite dans un effort collectif visant à adopter des formes de publication plus écologiques en éliminant l’impression.

Une publication exclusivement numérique offre également de nouvelles possibilités. Nous pourrons fournir des articles riches en contenu médiatique et relier directement le contenu d’Acadiensis à d’autres plateformes quand ce sera approprié. Nous espérons aussi que la nouvelle version électronique nous aidera à engager le lectorat et encouragera de nouvelles façons de créer des rapprochements.

Ce numéro contient quatre articles de recherche allant d’une étude qui s’intéresse aux négociations menées à compter de 1629 par le cardinal Richelieu sur le sort de l’Acadie, que se disputent l’Angleterre et la France (Michel de Waele), à un article qui établit un lien entre des histoires d’esclavage dans les Maritimes et les Antilles, dans le contexte plus large de la traite transatlantique (Sarah Chute), en passant par une étude sur les « négociations transatlantiques » et le développement de la « coopération intercoloniale » dans le cadre de la construction de phares en Amérique du Nord britannique (Zachary Tingley et Elizabeth Mancke) et un examen de l’intégration dans une école de Cherry Brook, en Nouvelle-Écosse, dans les années 1960 et des répercussions des « pratiques de ségrégation déguisées » sur la communauté d’ascendance africaine de l’endroit (Stefanie R. Slaunwhite).

Une note de recherche sur le jazz chez les Noirs en Nouvelle-Écosse (Wade Pfaff) et deux notes critiques – l’une sur l’histoire politique de Terre-Neuve (Shannon Conway) et l’autre sur la contre-culture chez les jeunes des années 1960 (James Onusko) – complètent ce numéro.

Les directeurs précédents de la revue, notre communauté de chercheurs et de chercheuses (y compris les auteurs et les pairs évaluateurs) et les membres du comité de rédaction et du comité consultatif se sont employés à faire d’Acadiensis une publication de première classe. Les codirecteurs actuels sont déterminés à assurer que la publication maintiendra les mêmes normes élevées après sa transition à un format exclusivement numérique.

ERIN MORTON et PETER L. TWOHIG

About The Acadiensis Blog

The Acadiensis Blog is a place for Atlantic Canadian historians to share their research with both a scholarly and general audience. We welcome submissions on all topics Atlantic Canadian. If you are interested in contributing to the blog, please contact Acadiensis Digital Communications Editor Corey Slumkoski at corey.slumkoski@msvu.ca.
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s